Archives numériques et histoire culturelle. Présentation

DOI : 10.56698/rhc.3079

Text

Le paysage des ressources numériques à disposition des historiens et historiennes du culturel s’est profondément transformé depuis le début de ce siècle. Le développement des techniques d’inventaire, de catalogage, de numérisation ou de conservation des données nées numériques – archives, imprimés, images et sons – modifient la nature et peut-être surtout les volumes des données accessibles, tout autant que les moyens de leur traitement. Elles transforment les manières de faire de l’histoire culturelle et en ce sens méritent qu’on s’y intéresse.

Les deux articles de ce dossier questionnent les moyens et les modalités de l’archivage de ces ressources nées numériques. Céline Guyon aborde en théoricienne et en praticienne la réflexion archivistique menée depuis plus de cinquante ans sur la conservation des « nouvelles archives » administratives, principalement celles conservées aux Archives nationales. Elle montre les enjeux massifs de ces transformations qui modifient le rapport même à l’archive et déplacent les frontières séparant production et conservation de données. Frédéric Clavert, Sophia Mahroug et Valérie Schafer s’intéressent pour leur part à l’archivage des réseaux sociaux et du Web, en prêtant une attention particulière aux gradients de l’espace et du temps, dont les variations déterminent largement les formes de collectes et de conservation, et compliquent le travail des historien.nes. Au travers d’exemples de recherches récentes, les auteurs et autrices montrent les potentialités de ces nouveaux terrains en matière d’histoire culturelle, mais aussi les difficultés et les biais qu’introduisent l’archivage de ces nouvelles archives.

L’entretien avec Philippe Rygiel met au jour le parcours d’un historien qui se décrit comme d’emblée ouvert sur la « culture geek » puis propose une analyse des dynamiques de l’environnement numérique des historiens. L’univers numérique y est étudié dans une perspective internationale et interdisciplinaire. Puis, la question des pratiques est abordée par le biais des outils disponibles, mais aussi par la multiplication, voire la concurrence des récits numériques à caractère historique. De ses propres travaux d’histoire de l’immigration à ceux des chercheurs en sciences sociales, Philippe Rygiel fait de la numérisation du monde un objet de réflexion.

References

Electronic reference

Jean-François Bonhoure, Laurence Guignard and Gilles Malandain, « Archives numériques et histoire culturelle. Présentation », Revue d’histoire culturelle [Online],  | 2022, Online since 15 octobre 2022, connection on 03 février 2023. URL : http://revues.mshparisnord.fr/rhc/index.php?id=3079

Authors

Jean-François Bonhoure

By this author

Laurence Guignard

By this author

Gilles Malandain